les conditions financières

Les principes fondateurs de la contribution financière

L’Ecole Rudolf Steiner d’Yverdon est une école libre, qui ne bénéficie d’aucune subvention de l’Etat et dont le financement est assuré entièrement par les parents et les donateurs. Le fonctionnement solidaire et l’engagement social des parents (organisation de fêtes et de ventes servant à récolter des fonds, divers travaux tels que nettoyages, transports, aide au réfectoire, à l’administration et à l’entretien) permettent de maintenir cet idéal social.

De plus, l’Ecole Rudolf Steiner d’Yverdon souhaite donner la possibilité à toute famille qui le souhaiterait, d’offrir la chance à un enfant entre 18 mois et 12 ans de profiter de la pédagogie Waldorf-Steiner. C’est pour cette raison que nos contributions financières sont échelonnées selon le revenu ainsi que selon le nombre d’enfants. La solidarité entre parents fait parti des principes fondateurs de la plupart des écoles Steiner.

Afin de répartir les coûts sur toute l’année, les écolages se paient sur 12 mois, de août à juillet pour une année scolaire complète.

Le revenu familial pris en compte pour le calcul

Le revenu déterminant pour le calcule de la contribution est le revenu annuel net de la famille selon la dernière déclaration d’impôts (voir les codes exactes qui déterminent le revenu dans les tableaux d’écolages ci-dessous).

Un certain nombre de cas particuliers est traité dans le Règlement financier (parents séparés, ménages recomposés, un autre enfant dans une autre école, etc.), à télécharger ci-desous, ou dans le FAQ en bas de page.. Pour toute question spécifique ou pour un proposition d’offre, veuillez prendre contact avec la Commission des Finances de l’école (via le formulaire de contact).

 

Les contributions financières pour le Pôle petite enfance (2 ans à 6 ans)

Le coût du Jardin des Petits (2 ans à 4 ans) et du Jardin d’Enfants (4 à 6 ans) se calcule selon le nombre de matinées de présence de l’enfant. Le prix des matinées est dégressif selon le nombre matinées (une matinée seule coûte plus chère que la matinée quand il y en a cinq) et échelonné selon les revenus.

Afin d’offrir un suivi pédagogique comme il est prévu dans la pédagogie Waldorf-Steiner et de favoriser la cohésion du groupe des plus grands, le taux minimum de matinées de présence correspond à l’âge de l’enfant (p.ex. 2 matinées minimum pour un enfant de 2 ans, 4 matinées minimum pour un enfant de 4 ans, etc.).

A cela peut s’ajouter la garderie de l’après-midi, avec un bloc de 12h-15h avec repas. Le prix de ce bloc est également dégressif selon le revenu, mais pas selon le nombre au vu des coûts fixes du repas. Pour chaque heure supplémentaire (jusqu’à 18h max.) est ajouté un montant fixe.

Lorsqu’il y a une fratrie au Pôle petite enfance, un rabais s’applique sur tous les tarifs, de 50% pour le 2ème  et de 75% pour le 3ème et le 4ème enfant.

Les contributions financières pour le Primaire (6 à 12 ans)

Le coût pour l’école primaire se compose de la contribution familiale, calculée selon les barèmes de revenus, et d’une contribution par enfant, dégressive selon le nombre d’enfants. 

Dès qu’un premier enfant d’une fratrie est à l’école Primaire, ce sont les tarifs du primaire qui s’appliquent à l’ensemble de la fratrie (voir FAQ)

La garderie du primaire, pendant le repas de midi ainsi que les après-midis, ne figure pas sur le tableau des écolages car elle est gérée de manière indépendante par les parents de la garderie, contrairement à la garderie du Pôle petite Enfance qui est gérée par l’Association la Chrysalide et figure donc sur la facture d’écolage.

 

Questions fréquentes (FAQ)

J'ai des enfants au primaire et au Pôle petite Enfance

J’ai des enfants au primaire et au Pôle petite enfance, comment calculer la contribution mensuelle?

En principe, ce sont les tarifs du primaire qui sont appliqués à tous les enfants de la fratrie, y compris pour les matinées au Jardin d’Enfants et/ou au Jardin des Petits (contribution 2ème et 3ème enfant), sauf s’il s’avérait plus avantageux de calculer selon le nombre de matinées passées au Jardin des Petits avec en appliquant le rabais fratrie p.ex. La garderie du Pôle petite Enfance s’ajoute en plus (avec le rabais fratrie). En cas de doute sur le calcul, vous pouvez demander une offre personnalisée à la Commission des Finances.

Devons-nous payer pendant les vacances scolaires ?

Le paiement des contributions financières est dû pour l’ensemble de l’année, mais est payé mensuellement. Ainsi il vous faut aussi payer pendant les vacances qui sont calquées sur les vacances scolaires du canton de Vaud, même au Jardin des Petits.

Mes revenus varient beaucoup

Mes revenus sont très variables d’une année à l’autre ou à l’intérieur d’une même année, comment définir mon revenu net ? Dans ce cas, il faut en discuter avec la Commission des Finances qui va définir ensemble avec vous le revenu estimé, qui poura être révisé plusieurs fois dans l’année si nécessaire, afin d’être le plus juste possible. Il est impératif, selon le Règlement financier, d’avertir la Commission des Finances dès qu’il y a un changement de + ou – 10’000.- annuel du revenu afin d’adapter la contribution financière.

J'ai un revenu de plus de 120'000 CHF net annuel

Je gagne plus de 120’000.- par mois et devrait payer un écolage très important, pourquoi ?
L’objectif de notre école est de permettre à tous les enfants, indépendamment du revenu de leurs parents, de bénéficier de notre pédagogie. Il est donc important qu’il y ait une solidarité entre les parents concernant la contribution. Un écolage de 1’955.- pour un enfant représente certe une somme importante, mais c’est encore plus difficile pour quelqu’un qui gagne 30’000.- annuel de payer 605.- d’écolage, soit plus d’un quart de son revenu.

Au-delà du plafond supérieur de 120’000.-, les contributions n’augmentent plus. Il n’est par ailleurs pas obligatoire de fournir sa déclaration d’impôts pour déterminer l’écolage si on accepte de payer la contribution maximale.

Quel impact a ma fortune ?

J’ai un revenu très faible, mais une fortune importante en immobilier, suite à un héritage, en tenez-vous compte dans le calcul de la contribution financière ?
La fortune ne rentre pas en ligne de compte dans le calcul de la contribution financière, sous quelle que forme que ce soit. Mais il est toujours permis d’effectuer des dons volontaires, à vous de voir où est votre intérêt et celui de vos enfants.

Nous gagnons moins de 30'000.- net annuel

Est-il possible de négocier à la baisse la contribution financière ?

Malheureusement non, car nous devons financer de manière autonome notre école, avec les contributions financières, les dons et les revenus des activités organisées en soutien de l’école. Nos tarifs tiennet déjà compte des différences de revenus, mais ne peuvent malheureusement pas déscendre en-dssous d’un certain seuil. Vous pouvez vous tourner vers des parrains (familles ou amis) pour vous aider à payer les contributions scolaires. Dans certains cas, les services sociaux peuvent également venir en aide aux familles en participant à l’écolage (voir avec la Commission des Finances).

Il n’est en règle général pas non plus possible de financer une partie de l’écolage par la partitipation aux diverses actions et activités pour l’école. La participation bénévole des parents est importante pour la vie de l’école et fait de l’engagement des parents (voir page Être parents à l’école). Seuls quelques postes fixes sont parfois rémunérés selon un mandat (secrétariat régulier, comptabilité, etc.), mais dans ce cas, c’est un engagement régulier et sur le long terme, attribué selon les compétences à des personnes internes ou externes.

J'ai des enfants dans une autre Ecole Steiner

J’ai des enfants dans d’autres Ecoles Steiner en Suisse, comment cela se passe-t-il ?
Chaque école a son propre système de contribution financière, ce qui complique un peu la situation lorsque vous avez des enfants dans diverses écoles. Nous avons une convention financière avec l’Ecole Steiner de Lausanne, qui peut vous être fournies par l’une ou l’autre des écoles, car souvent nos élèves poursuivent leur scolarité dès la 7ème année à Lausanne. Cette convention prévois une répartition de la contribution financière entre les deux écoles, selon le nombre d’enfants scolarisée dans chacune d’entre elles. Chez nous, cela se traduit par un coefficient appliqué à la contribution familiale (p.ex. 0.5 s’il y a un enfant ici et un à Lausanne, 0.33 s’il y a un enfant ici et deux enfants à Lausanne, etc.). A cela s’ajoute la contribution par enfant selon le nombre d’enfants présent chez nous. Pour les autres écoles, cela se discute au cas par cas.

Les contributions financières sont-elles plus élevées qu'à Lausanne?

Les contributions financières sont-elles plus élevées qu’à Lausanne?

Cela dépend, parfois les prix affichés sont moins chers (Pôle petite Enfance, contributions primaire pour certains revenus), parfois nous sommes au-dessus (contributions primaire pour certains revenus). Il est important pour se faire une idée des coûts réels d’une scolarité dans l’une ou l’autre des deux écoles de prendre également en compte les frais annexes (frais de matériaux facturés en sus, les frais de cantine éventuelles, les frais de transport, la fréquence des contributions de solidarité, etc.) afin de pouvoir réellement comparer les prix.

On peut aussi prendre en compte d’autres facteurs, tels que le cadre, la taille des classes, etc. Nous sommes une petite école, donc moins nombreux à porter la charge financière. En revanche, nous offrons un cadre familial, dans un lieu extraordinaire, avec de petites classes à l’enseignement plus individualisé.

Je suis indépendant, comment définir mon revenu brut ?

Dans ce cas, comme à chaque fois qu’une situation particulière se présente dans une famille, il faut prendre contact avec la Commission des Finances, via le trésorier, afin de définir sur la base des pièces comptables fournies le revenu à prendre en charge. Nous nous basons en général sur une estimation du revenu actuel, qui peut être révisé plusieurs fois par année si nécessaire afin d’être au plus près de la capacité financière réelle de la famille.

Nous sommes des parents séparés, comment se répartit l'écolage?

Nous tenons compte de la situation de chaque parent, en calculant un écolage selon le revenu de chacun (en prenant également en compte la pension reçue ou versée le cas échéant) qui sera divisé par deux normalement, chacun payant une moité de l’écolage, mais pas forcément le même montant. 

Dans des cas particuliers (seulement un parent présent, refus d’un parent de payer l’écolage, etc.), il faut contacter la Commission des Finances pour déterminer la modalité et le montant de l’écolage.

Faut-il tenir compte des pensions alimentaires ?

Je paie ou reçois une pension alimentaire, dois-je en tenir compte dans mon revenu net ?
Oui, nous tenons compte des pensions alimentaires versées ou reçues, celles-ci sont déduites ou ajoutées au revenu net de chaque parent, selon les codes 630 ou 380 de la déclaration d’impôts. Les allocations familiales versées ou reçues par l’autre parents dans le cadre de la pension ne sont en revanche pas pris en compte dans le calcul du revenu net.

Nous sommes une famille recomposée

Nous sommes une famille recomposée, avec chacun nos enfants à l’école, mais non mariés, pouvons-nous bénéficier du tarif pour notre grande famille ?
Si vous êtes considéré comme une seule famille au niveau des impôts cantonaux, alors vous serez considéré comme une seule famille pour les contributions financières de l’école. Tant que ce critère n’est pas rempli, vous payerez pour deux familles.